La révolution de la télémédecine est en marche

La transformation numérique touche tous les secteurs, notamment celui de la santé qui voit l’émergence de la télémédecine.

telemedecine

Cette pratique médicale à distance mobilise les technologies de communication et d’information (TIC) afin de mettre en relation les patients et les médecins ou les médecins entre eux grâce aux outils de collaboration en temps réel tels que l’échange informatisé de données et la visioconférence.
De nombreuses initiatives ont vu le jour en France et les résultats laissent présager d’un déploiement massif dans les années à venir.

Voici 3 exemples qui illustrent les différents enjeux de la télémédecine :

La télémédecine permet une meilleure prise en charge des AVC en France. Un patient victime d’un AVC doit avoir recours à l’expertise d’un neurologue vasculaire dans les plus brefs délais afin de bénéficier du traitement le plus approprié. Transférer le patient vers un centre hospitalier disposant de cette expertise peut entraîner une perte de chance voire engager la survie du malade car la neurologie vasculaire est une spécialité rare en France et les trajets sont souvent longs. Grâce à la télémédecine, des hôpitaux locaux ne disposant pas de neurologues vasculaires peuvent prendre en charge des cas d’AVC dans leur service d’urgences. Le maillage des points de prise en charge est donc beaucoup plus dense, ce qui améliore la qualité globale de l’offre de soins sur le territoire. Sur ce modèle, le centre hospitalier de Troyes a récemment mis en place un dispositif de TéléAVC en lien avec le CHU de Reims. http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-avc-un-diagnostic-et-un-traitement-plus-rapide-grace-a-la-telemedecine-13114.asp?1=1

La télémédecine apporte une solution d’appoint dans les déserts médicaux. Certaines régions n’ont plus assez de médecins pour assurer une offre de soins suffisante à la population. C’est le constat que fait la société française H4D qui propose des cabines de téléconsultation. Placées dans des mairies, des casernes de pompiers ou des maisons de retraite, ces cabines permettent aux patients de prendre certaines mesures grâce à des capteurs (tension artérielle, poids, taille, oxygénation du sang) et d’entrer en visioconférence avec un médecin distant pour une téléconsultation.
http://www.sairenor.fr/wp-content/uploads/2014/01/142101-LeFigaroEconomie.pdf

La télémédecine génère des économies comme l’illustre son utilisation dans les prisons. L’accès des détenus à certaines spécialités médicales nécessite une extraction hors des murs de la prison vers un centre hospitalier capable de les prendre en charge. Le coût d’une extraction est estimé à 700€, en raison du transport en ambulance et de l’escorte policière qu’il nécessite. La mise en place de la télémédecine entre le centre de détention et un centre hospitalier permet d’éviter la plupart de ces extractions en les remplaçant par des consultations à distance ou « téléconsultations », ce qui induit des économies substantielles. A titre d’illustration, le déploiement de la télémédecine entre la maison d’arrêt d’Evreux et le centre hospitalier de la ville a généré en 6 mois des économies d’un montant équivalent aux investissements technologiques réalisés pour mettre en place le dispositif.
http://www.ticsante.com/Maison-d-arret-d-Evreux–la-telemedecine-presque-rentable-en-six-mois-NS_1838.html

écrit par Olivier Lagane

Olivier Lagane

Senior Consultant at Capgemini Consulting – Innovative Strategies & Transformation

Laisser un commentaire

*